AEFE

Accueil > Secondaire > Visite du musée d’Ivo Andric

Visite du musée d’Ivo Andric

mercredi 29 mars 2017, par Philippe Massonaud

Compte rendu de la visite du musée d’Ivo Andric
Le lundi 30 janvier nous avons visité avec M.Bonolas, Mme.Potic et M.Garde le musée d’Ivo Andric, qui se situe à Belgrade, près du parlement serbe, dans l’appartement où Ivo Andric vécut avec sa femme pendant les 15 dernières années de sa vie (1950-1975). Cet appartement fut transformé, un an après sa mort, en musée qui est resté le même depuis son ouverture.
Ivo Andric est un des écrivains yougoslaves les plus célèbres, et le seul à avoir obtenu le prix Nobel de littérature (en 1961 pour Le Pont sur la Drina). Il est né à Travnik, en 1982, et a passé son enfance à Višegrad où il fut élevé par sa tante. Enfin, il finit le lycée à Sarajevo. Andric a étudié dans les universités les plus prestigieuses d’Europe (doctorat fait en Autriche) et prit parti dans « La Jeune Bosnie » avant et pendant la première guerre mondiale. Il se battit pour la liberté du peuple serbe face aux Austro-Hongrois.
Dans ses romans, il décrit les différentes cultures serbes, croates, turques, austro-hongroises et soutient l’idée de réunir les peuples des Balkans du sud pour former la Yougoslavie. Il narre dans ses romans toutes les luttes du peuple Serbe contre les Ottomans et l’empire Austro-Hongrois. Il décrit très profondément les manières de vie, ainsi que les souffrances du peuple serbe à l’époque (Le Pont sur la Drina, Chronique de Travnik, Gospodica …).
Il a travaillé pour la diplomatie yougoslave, voyageant beaucoup et est même devenu l’ambassadeur de la Yougoslavie à Berlin. Il a écrit la plupart de ses livres après la Seconde Guerre mondiale. Avant cela, il écrivait plutôt des poèmes (Ex Ponto, Nemiri…).
Ce qui est intéressant, c’est qu’Andric ne possédait pas son propre appartement avant celui-ci, puisqu’il voyageait souvent. Il n’apparaissait pas souvent dans les médias et il n’existe qu’une interview d’Ivo Andric qui date de 1971.
Andric pensait que les ponts étaient l’infrastructure la plus précieuse qui existait, puisqu’ils étaient les seuls qui reliaient les gens entre eux. Pour lui, les ponts étaient plus importants que les maisons ou les temples.
La plus grande partie de l’appartement est restée la même (les meubles, les décors), sauf la grande salle où ses œuvres, ses manuscrits, ses bulletins de note, ses diplômes, ses photographies sont exposés. Cette salle est composée de deux chambres à coucher qui ont été jointes. Il existe une chambre que les visiteurs ne peuvent pas visiter, mais, du couloir, ils peuvent voir la composition de la chambre qui contient toute la collection privée d’Andric composée de quelques milliers de livres et qui reste exposée et intacte.
Le curateur du musée nous a raconté certains détails de la vie d’Andric que l’on ne connaissait pas auparavant, ce qui nous a aidé à comprendre plus profondément la vie de notre écrivain le plus célèbre, Ivo Andric, et nous le remercions de nous avoir accueillis.

Les élèves de 1ere L, ES et S

Poseta muzeju Ive Andrića

U ponedeljak 30. januara posetili smo muzej Ive Andrića sa profesorima gđom Potić, g. Bonolasom, i g. Gardom. Muzej se nalazi u blizini Skupštine Srbije, u stanu u kome je Andrić sa svojom suprugom čroveo poslednjih petnaest godina života (1950-1975). Posle Andrićeve smrti, stan je pretvoren u muzej koji je od otvaranja ostao isti.

Ivo Andrić je jedan od najpoznatijih jugoslovenskih pisaca, i jedini koji je osvojio Nobelovu nagradu za književnost (1961. godine). Rođen je u travniku 1892. i detinjstvo je proveo u Višegradu, gde ga je odgajala tetka. Završio je gimnaziju u Sarajevu, i studirao na najprestižnijim školama u Evropi (doktorat u Austriji). Bio je član „Mlade Bosne“ uoči Prvog svetskog rata, i borio se za slobodu srpskog naroda protiv Austro-Ugarske. U svojim romanima je opisivao kulturu Srba, Hrvata, Turaka, i bio je pobornik ideje za ujedinjenja naroda južnog Balkana i stvaranja Jugoslavije.

U svojim romanima je opisivao odnose Srba Turaka i Austro-Ugara. Opisivao je i način života, i patnju naroda iz tog perioda.

Bio je jugoslovenski diplomata, dosta je putovao , i jedno vreme je bio ambasador Jugoslavije u Berlinu. Za vreme Drugog svetskog rata napisao je neke od svojih romana, a pre toga pisao je uglavnom pesme.

Interesantno je da Andrić nije imao svoj stan sve do 1950. godine, jer je često putovao. Nije se često pojavljivao u medijima, na televiziji, i postoji samo jedan intervju sa Andrićem i to iz 1971. godine.

Andrić je smatrao da su mostovi najdragocenija građevina, jedina koja spaja ljude. Za njega su mostovi važniji od kuća i hramova.

Veći deo Andrićevog stana je ostao autentičan (nameštaj, ukrasi) osim velike prostorije u kojoj su izložena Andrićeva dela, školske knjižice, diplome, slike ; ta prostorija se sastoji od dve spavaće sobe koji su spojene u jednan veći izložbeni prostor. Postoji i prostorija sa Andrićevom kolekcijom knjiga, zapravo njegova radna soba u koju posetiocima muzeja nije dozvoljen ulaz, ali iz hodnika posetioci mogu videti biblioteku sa nekoliko hiljada knjiga koja stoji godinama netaknuta.

Kustos muzeja ispričao nam je neke detalje iz Andrićevog života koje nismo do tada znali, i pomogao nam da bolje shvatimo život našeg najpoznatijeg pisca Ive Andrića, i ovim putem mu se zahvaljujemo na lepom dočeku.
Učenici 1ère L, ES i S

info portfolio

Blog maternelle Blog CP et CE1 Blog du cycle 3 Blog de la cabane
Cahier de textes CM2 Accès PRONOTE Notre cloud Eduka Inscriptions